@slamdisques – Zoo 2 7.5/10

Publié: 15 décembre 2017 dans Musique

Un volume deux plus musclé pour cette « franchise » de Slam disques – et non je ne parle pas de l’insupportable délire agressif de 15 minutes qui est livré en fin de visite. La basse cour de l’étiquette de disque se donne rendez-vous pour une seconde fois afin de reprendre des chansons (souvent) très connues dans un style plus Rock (parmi les plus réussies mentionnons Les DeadZ avec Crier tout bas de Coeur de pirate, Athéna avec Dollorama de Fred Fortin, Slam Chicks avec Deux par deux rassemblés de Pierre Lapointe et O Linéa avec Dommage collatéral des Vulgaires machins). Cette deuxième proposition offre moins de traduction mais compte tout de même sur Noé Talbot pour traduire NOFX avec Bummer Total et Rouge pompier pour traduire Rape Me (Viole-moi) de Nirvana. Tout n’est pas toujours aussi lourd, Zoo 2 propose aussi quelque rigolade avec le Achy Breaky Danse repris par The Matchup, Salut les amoureux adapté par Frank Custeau ou encore Allo, allo monsieur l’ordinateur livrée par Les Costauds. De Hugues Aufray (Colectivo) à Jean Leloup (Capitaine révolte) Zoo 2 ratisse large mais rate rarement sa cible.

Slam Disques - Zoo 2

Publicités

Voici la liste des 20 albums m’ayant le plus fait vibrer en 2017! Qu’en dites-vous?

20ième position: -M-, Toumani et Sidiki Diabaté – Lamomali

19ième position: Beck – Colors

18ième position: Björk – Utopia

17ième position: Pierre Kwenders – Makanda at the End of Space, the Beginning of Time

16ième position: Émile Proulx Cloutier – Marée haute

15ième position: Alestorm – No Grave but the Sea

14ième position: Sharon Jones & the Dap-Kings – Soul of a Woman

13ième position: Mara Tremblay – Cassiopée

12ième position: Bïa et Mamselle Ruiz – Bandidas

11ième position: The Soul Jazz Orchestra – Under Burning Skies

10ième position: Philippe B – La Grande Nuit vidéo

09ième position: Hangover Lobsters – Hangover Lobsters (2017)

08ième position: Tire le coyote – Déherbage

07ième position: The Barr Brothers – Queens of the Breakers

06ième position: Ibrahim Maalouf – Dalida par Ibrahim Maalouf

05ième position: Kendrick Lamar – Damn.

04ième position: Pierre Lapointe – La Science du cœur

03ième position: Patrice Michaud – Almanach

02ième position: Benjamin Clementine – I Tell a Fly

01ère position: Philippe Brach – Le Silence des troupeaux

Vous pouvez aussi écouter l’émission intégrale consacrée à ce palmarès jusqu’à la mi-janvier 2018 sur le site web du FM 103,3.

Part 1 comme dans one of three! En effet, le groupe écossait Belle and Sebastian a décidé de ci der leur prochain album en trois parties (Part 2 sortira le 19 jambier et Part 3 le 16 février). Il s’y en dégage quelque chose d’intime mais d’aucunement malaisant; probablement dû au fait que How to Solve Our Human Problems à été enregistré majoritairement dans leur maison et entre amis. Avec cette Pop juste assez naïve agrémentée d’une instrumentation riche et diversifiée, B&S n’a pa été aussi lumineux depuis un sacré bout de temps et j’en suis ravie.

Belle and Sebastian - How to Solve Our Human Problems (Part 1)

Gone Dogs – The Road Ahead 7/10

Publié: 7 décembre 2017 dans Musique

The Road Ahead, premier album complet pour Gone Dogs, un groupe Rock qui n’hésite pas à montrer les dents et à aboyer! Une énergie brute et animal qui donne envie de mordre la poussière. Le dynamisme est au rendez-vous et les mélodies sont projetées avec énergie et détermination. La route empruntée par Gone Dogs sur The Road Ahead évite la morosité de la 40 direction Québec mais n’est pas aussi éclatée que la 132 dans le coin de Gaspé (leur région natale). Les riffs ne manquent pas de mordant tandis que les textes pourraient gagner en maturité mais n’empêche que The Road Ahead offre largement de quoi se décrasser la machine et les oreilles.

Gone Dogs - The Road Ahead

Philippe Brach

Je ne vous cacherai pas que cette rencontre avec Philippe Brach avait déjà été enregistrée. Cela n’enlève rien à tout le plaisir que moi et Philippe avons eu a parler de ce fabuleux nouvel album de M. Brach (Le Silence des troupeaux). Une oeuvre audacieuse et riche sur lequel il n’a fait aucun compromis! Un type profond et joyeux! Un entretien disponible via cette adresse.

De plus, j’avais pour vous la musique des Dear Criminals (Seven Songs for Nelly), de Thierry Bruyère (Rêver plus fort), Julien Sagot (Bleu Jane), The Brooks (Pain and Bliss), Jason Bajada (Loveshit II) en plus des nouveautés de Joe Rocca (French Kiss), Mononc’s Serge (Révolutions conservatrice), Neil Young + Promise of the Real (The Visitor) ainsi que U2 (Songs of Experience). Dure à croire mais d’autres chansons viendront combler les volets #Douloureux #TerreATerre et #Silencieux .

Ce 373e Poste d’écoute est maintenant disponible sur le site web du FM 103,3.

Bonne écoute!

Lhasa – Live in Reykjavik 8.5/10

Publié: 2 décembre 2017 dans Musique

Près de huit ans après le décès de la chanteuse, cet album enregistré en secret en Islande en mai 2009, fait office de splendide cadeau pour tout ceux et celles ayant croisé ou souhaitant découvrir la talentueuse Lhasa de Sela. Timide lorsqu’elle dialogue avec le public, elle apparaît sereine et joyeuse. Tout, ici, fait l’éloge de la lenteur et de la douceur avec candeur et beauté. Si les musiciens (Miles Perkin, Sara Pagé, Joe Grass et Andrew Barr) s’éloignent rarement des pistes gravées du dernier studio de Lhasa qui venait tout juste d’être lancé, la communion n’en demeure pas moins magnifique. Il faut entendre le groupe plonger dans le répertoire précédent de Lhasa (La Confession est tout simplement un chef d’œuvre). Un baume pour nos oreille et notre âme. Une respiration de groupe, un soupir…

Lhasa - Live in Reykjavik

Joe Rocca ‏- French Kiss 6.5/10

Publié: 1 décembre 2017 dans Musique

Membre en règle des Dead Obies, Joe Rocca s’affranchit du groupe le temps d’un French Kiss essentiellement rappé en anglais avec quelques chansons en français. En communion avec son titre, French Kiss se dévoile tout suave et séducteur, couché sur un lit de basses sensuelles et évocatrices. S’il demeure tamisé de tout son long, l’album augmente son niveau de détresse en fin de parcours afin de rompre une certaine linéarité de ton qui se fait un peu lourde d’ailleurs. Très urbain et niché; un French Kiss qui manque un brin de tonus.

Joe Rocca - French Kiss