Archives de octobre, 2014

Authenticité, voilà qui résume a merveille cette forte personnalité qui ressort de ce bien trop court EP exclusivement anglophone (à l’exception de la pièce titre instrumentale). Son « légendaire » banjo côtoie sa fougue soutenue et belle. Simples mais tout de même riches la production d’Emmanuel Ethier sied très bien à l’énergie de Lisa. Énergie bien sentie d’ailleurs sur ce Folk aux accents de Bluegrass qui ne manque pas de mordant. Déjà terminé, allez! replay!

Un autre beau mardi soir en perspective avec la venue de Mario Peluso. Originaire de Rouyn-Noranda, il a lancé son premier album Malgré tout en 1998, depuis 5 autres disques ont suivis. Ici pour présenter son 6e album intitulé Mario Peluso & Les Hobos Hurleurs. Fan de la première heure, j’ai bien hâte de le rencontrer et de vous le présenter.

Avant l’arrivée de Mario Peluso, j’aurai pour vous le volet « Dans l’trouble » avec les nouveautés de  Guy Bélanger et Lisa LeBlanc ainsi que le retour du volet « Chansons à boire » avec une version acoustique du succès de Bran Van 3000 Drinking in L.A.

Pour terminé ce 223e Poste d’écoute, c’est au talent, entre autre, de Stéphanie Lapointe que je ferai appel; grâces à son nouvel album Les Amours parallèles.

Poste d’écoute, mardi dès 21h sur les ondes ou en ligne du FM 103,3

Sa vie de débauche lui à empêché de terminer son deuxième album mais force est d’admettre que ce premier disque solo est une oeuvre magistrale! Sur Pacific Ocean Blue, l’ex-Beach Boys entremêle mélancolie et fête dans la plus grande beauté. Foisonnant d’idées toutes plus réussies les une que les autres, seul l’abus de « fade-out » fait échapper l’artiste de la perfection.

Du Folk, du Blues et beaucoup de plaisirs! Pour la première fois Peluso ne se présente pas seul mais entouré de ses Hobos Hurleur (Richard Boisvert, Richard Deschênes et Martin Landry). Il en découle un trip de groupe ou le mot d’ordre semble avoir été « plaisir ». Pigeant dans son propre répertoire – il fait beaucoup de talent pour adapter Sur mon épaule (balade de la première heure) en forme « gros fun » sans lui enlever son émotion principale. Homme de mélodies, les plus nouvelle d’entres elles font également belle figure. Fort sympathique.

Premier réel retour à la belle chanson Folk de l’époque du magistral Tea for the Tillerman après une longue pause suivi d’un retour à la chanson par la religion. Toujours intact, la voix de Yusuf (Cat Stevens) sait encore émouvoir. Ses mélodies réussissent à nouveau à nous titiller l’oreille mais ne possède peut-être plus ce petit quelque chose d’unique. N’empêche que c’est avec grand plaisir que je reviendrai sporadiquement à cet album.

Vous dire tout le plaisir que j’ai eu durant cette édition de Poste d’écoute. Wow!

Tout à commencé avec le volet « Nouveautés » durant lequel je vous aie parlé des nouvelles parution de Guy Bélanger (Blues Turn), Patrick Norman (Après la tombée du rideau), Sagot (Valse 333), Stefie Shock (Avant l’aube) ainsi que du Collectif des Légendes d’un peuple. Ouf!

Ensuite, c’est Guillaume Beauregard (membres des Vulgaire Machins) qui est venu nous parler de l’écriture de son premier album solo (D’étoiles, de pluies et de cendres). Une rencontre constructive et passionnante à entendre ici.

Par la suite, c’est Yves Marchand (claviériste de Zébulon) qui s’est installé au micro afin de nous présenter son deuxième album solo (Si l’homme est fait de kilomètres). Une rencontre enjouée et des plus stimulante à découvrir ici.

Finalement ce Poste d’écoute à pris fin avec le volet « Étoiles » et avec les chansons d’Alexandre Belliard et de MC Paquin.

Une magnifique soirée qui me fait plaisir de vous partager via cette adresse.

Merci et bonne écoute

Fred

Après que Bashung ait lui-même repris Cohen sur son magnifique Bleu pétrole, Shock tisse à son tour un lien entre les deux auteurs/compositeurs/interprètes en reprenant « Madame rêve » du premier et « Everybody Knows » du deuxième. Du reste, c’est de la tête du Shock que sont issues les 7 autres chansons d’Avant l’aube. Une superbe réalisation de groupe (Stefie Shock, Jean-Luc Huet, Mathieu Dandurand et Dimitri Tikivoï) sied à merveille au paradoxe proposé entre les mesures hypnotiques dansantes et les textes clairs-obscurs parfois introspectifs. 9 titres après 3 ans c’est peut-être peu, mais 9 bons titres après 3 ans c’est très bien!