Archives de juin, 2015

Lust – L U S T 6.5/10

Publié: 30 juin 2015 dans Musique

Sur leur premier EP, Lust propose un sombre mélange de synthés planants, d’élans de saxophone bien dosés sur des rythmiques Trip-Hop. Avec son jeu de guitare, sa multitude d’influences et ses ambiances assez posées L U S T n’est pas tout à fait au point mais laisse de très belles promesses en suspends.

Nate Ruess profite de sa première escapade en solo pour nous démontrer tout l’étendue de sa voix. Et croyez moi il s’étend, parfois même un peu trop. Avec une Pop assez sucrée, Grand Romantic est définitivement bien titré. Tellement que par moment on se demande si le grandiloquent Rufus Wainwright ne viendra pas y faire son tour. L’œuvre est accrocheuse mais à trop vouloir il imposer sa personalité, elle devient paradoxalement arbitraire.

@DebbieTebbs – Re-Up! 7.5/10

Publié: 26 juin 2015 dans Musique

Déjà fortement remarqué au lancement de son album Up! Debbie Tebbs revient nous faire bouger avec Re-Up!, un album de remixes. Un réalisation impeccable confère à l’album une richesse remarquable; bref ça sonne en ta! La qualité du bassin de remixeurs n’y est pas étranger non plus (Hologramme, Omni, Millimetrik et autres). Du gros calibre qui n’hésites pas à mettre las mains aux platines pour transformer l’oeuvre de Tebbs sans toutes fois la dénaturer et dans un grand respect. Un deuxième souffle des plus convainquant.

@SeoulMTL – I Become a Shade 7.5/10

Publié: 26 juin 2015 dans Musique

C’est avec leur Dream Pop teintée d’Electro éthérée que s’ammène Seoul avec son premier album. Non pas sans rappeler Broken Social Scene ou encore Sigur Ròs dans les passage instrumentaux, I Become a Shade est une œuvre fragmentée permettant une belle palette d’ambiances. La chimie le trio ontarien basé à Montréal prouve qu’il est bon de faire ses classes et de prendre sont temps.

Pourquoi vous procurer cette « Best of » du projet 50 [Covers] alors que ce dernier n’est qu’à mi-chemin? Tout simplement car Grand Theft Music est splendide. De plus, toutes les reprises y ont été réenregistrés avec tout le groupe. L’ambiance demeure intimiste mais au combien soignée. Il faut entendre Baby One More Time de Spears. Wow Britney peut aller se rhabiller! Beaux plaisirs.

PS

Souhaitons maintenant la suite du projet et un deuxième « Best of » une fois 50 [Covers] terminé.

Léger changement de cap pour ce deuxième album des Scarlett Jane. Un virage plus Pop… plus formaté. Heureusement, il y a toujours ses magnifiques harmonies vocales et un jolie sens de la mélodie accrocheuse mais en générale, leur musique plus prend une tournure édulcorés. Au final, cette deuxième proposition peine à se démarquer.

Dire que je suis passé près de crier au génie mais bon passé la mi-parcours je me suis calmé, un peu. C’est que j’aime ce mélange de Rock pesant et sale avec des touches de musique mexicaine, sa sonne! Quelques très bons solos sont au rendez-vous et leur énergie ne pâlie pratiquement pas au grès des chansons. Le seul hic, c’est que ces neuf morceaux instrumentaux finissent par manquer légèrement d’unicité. Mais qu’est-ce que j’ai eu du plaisir et c’est ce qui importe.