Archives de septembre, 2015

Ça faisait déjà quelques semaines que je cherchait à recevoir durant Poste d’écoute le jeune auteur/compositeur/interprète de La Vie en mauve, Simon Kearny. Ben c’est mardi dernier que c’est arrivé. Tout de suite après l’une de ses rare performance acoustique (Cliquez ici pour la vidéo ou ici pour l’audio mais chanceux/euses), il fût question du processus de création ayant entouré son premier album complet. Ses influences comme ses motivations et bien plus encore. Pour écouter l’entretien dans son intégralité, c’est par ici.

Pour le reste de ce 265e Poste d’écoute il a été question des nouveautés de Thomas Hellman (Rêves américains, Tome I; La Ruée vers l’or et que je recevrai mardi prochain), des Flying Joes (Let it Out que je recevrai le 20 octobre prochain), de Emilie & Odgen (10 000) ainsi que de Bernard Adamus (Sorel Soviet So What).

Beaucoup de contenu pour un superbe Poste d’écoute disponible comme toujours, ou presque, sur le site du FM 103,3.

@ibrahim_maalouf – Kalthoum 7.5/10

Publié: 28 septembre 2015 dans Musique

Le productif trompettiste Ibrahim Maalouf annonce deux nouveaux albums pour la rentrée. Le premier album Kalthoum se suivie de près par Red and Black Light le 25 octobre. Kalthoum constitue un hommage à la chanteuse égyptienne. Le trompettiste, toujours à cheval entre les cultures et les continents, s’est entouré d’une formation recentrée sur le jazz acoustique avec Mark Turner au piano, Larry Grenadier à la contrebasse et Clarence Penn à la batterie. Il en ressort un Jazz peut-être moins libre que ce à quoi il nous a habitué mais loin d’être convenu (après tout, faire un album hommage instrumental à une grande diva… faut le faire!) Les idées fusionnent et forment une œuvre mélodique bien qu’eclaté. Lorsque la beauté côtoie l’audace.

@emilieandogden – 10 000 7/10

Publié: 27 septembre 2015 dans Musique

Émilie c’est Émilie Kahn mais Ogden ce n’est pas un qui mais bien un quoi, puisse qu’il s’agit de sa harpe. Pour l’univers musical, pensez à Joanna Newsom, à Jorane et à Björk (époque Vespertine) et vous arriverez pas très loin. Entourée de Jesse Mac Cormack à la réalisation, à la guitare et à la voix, ainsi que Francis Ledoux à la batterie 10 000 offre beaucoup plus qu’un duo entre son interprète et son mythique instrument. Délicat et toujours aux limites du déchirant, son monde est triste mais laisse passer juste se qu’il faut de lumière (grâce à Ogden justement) pour ne pas sombrer trop profond. Mi-Classique mi-Pop 10 000 est savamment séduisant et vaporeux.

Nicolas Boulerice c’est une force tranquille. Force des mots « Le temps arrache tout ce qu’il a laissé
Le souffle ou bien la peur, portion d’éternité Sans fin comme la patience de tous les amoureux Fidèle comme le ressac, métronome incessant » (Reviens vite). Force de la parole portée par une voix douce mais chaude. Force de la simplicité rayonnante de beauté à chacune des notes de son piano (piano qui n’est pas sans évoquer celui de Desjardins). Force du recpect (Les Vieux). Force de la famille « C’est au creux de tes mains Pleines de ta confiance Que je suis bien vivant Que je le resterai » (Berceuse d’éternité). Force de l’émotion toujours vraie et jamais racoleuse (Les Gens qui l’on dit). Force de l’espoir comme du souvenir (Voisinage). Force d’un album fort réussit.

@LauraSauvage_ – Americana Submarine 7/10

Publié: 26 septembre 2015 dans Musique

Vivianne Roy (Laura Sauvage) est la première Hay Babies à s’échapper momentanément pour se présenter en solo. Légèrement plus mordant qu’en trio, Laura Sauvage s’abreuver encore aux racines Folk/Rock américaines. Les quelques jolies distorsions de guitares font bon ménage avec de petits « la, la, la » plus Pop (Subway Station). Offrant aussi par moment de doux passages personnels et mélancoliques (You Think I’m Cruel). Un Sous-marin qui ne devrait pas avoir de difficulté à faire surface.

@mercuryrevvd – The Light in You 6.5/10

Publié: 25 septembre 2015 dans Musique

Je sais, je sais, Deserter’s Songs c’est du passé mais à chaque nouvel album de Mercury Rev je garde espoir… en vain. N’empêche, The Light in You n’est guère mauvais mais manque de direction musicale. Leur Rock tantôt progressif côtoie de petits brulôts Pop. Malgré cela, The Light in You m’est apparu trop linéaire et en manque d’une ou deux chansons phares. Mais écoutez-moi, on dirait que Mercury Rev m’a déçu et pourtant, ça reste un bon album; juste en deçà de mais attentes (trop) élevées.

@BeatMarketMusic – Sun Machine 7/10

Publié: 25 septembre 2015 dans Musique

Voilà un album qui aurait put devenir un incontournable de la saison estivale s’il n’était pas sortie… en automne?! N’empêche que la Dance/Electro qu’il contient est rafraîchissante et variée. Ensoleillé et festif Sun Machice et ses claviers « années 80 » ne brille peut être pas tant de par sa nouveauté que de par sa richesse. Jamais monotone; de quoi poursuive, comme dame nature, le beau temps.