@PhilemonCimon – Les Femmes comme des montagnes 8.5/10

Publié: 7 septembre 2015 dans Musique

Je ne croyais pas la chose possible mais oh que je l’espérais… Il est retourné là ou il était Philémon Chante avant Cimon, soit à Cuba. Même si les rythmes cubains sont plus subtiles que sur Les Sessions précédentes, le voyage s’entend. C’est fou la progression et la maturité que Philémon a su gagner en trois albums seulement et ainsi s’imposer comme un figure importante de la musique québécoise. Qu’il parle d’envie ou de séparation (Maudit), de sujet tabou (Ève) ou qu’il traite de sujet plus léger (La Musique), il le fait avec justesse et intelligence. Philémon fait maintenant plus confiance à sa voix et l’amène plus aisément ou il le désir. Livré avec aplomb Les Femmes comme des montagnes ne lésine pas sur les distorsions de guitares et on y entend aussi quelques magnifiques touches du cuivres. Joué par le Conjuto Chante (Nicolas Basque, David Payant, Papacho et Philippe Brault, également superbe à la réalisation et bien sur une poignée de talentueux musicien cubains) voilà un album romantique, parfois un peu morbide, simple et lancinant.

Publicités
commentaires
  1. […] à nos portes, musicalement parlant bien sur, avec les nouveautés de Philémon Cimon (Les Femmes comme des montagnes), Philippe Brach (Portrait de famine) Cécile McLorin Salvant (For One to Love) et Peter Henry […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s