Archives de avril, 2016

@Beyonce – Lemonade 8/10

Publié: 30 avril 2016 dans Musique

Lemonade s’ouvre d’abord avec de vigoureux crochets envers les hommes et à leur infidélité, pour ensuite se faire pamphlétaire de la société actuelle. Bref, Beyoncé se politise plus que jamais avec un virulent hommage à la femme noires. Pourtant, Lemonade reste très intime. De plus en plus solide en tant qu’auteure et compositrice, et bien sûr épaulé par une liste d’invités impressionnante (Diplo, Mike Dean, Just Blaze, Jack White, James Blake et Kendrik Lamar sur l’exceptionnel Freedom) Beyoncé surprend. Assez éparpillé, Lemonade profite de ce contrôlé chaos afin de tenir l’auditeur allumé et bien aux aguets.

Beyoncé - Lemonade

Publicités

Fort d’un EP déjà très prometteur, voici le premier album de la formation Post Rock Bateau noir. Assez lourd et sombre, leur Rock gagnerait à « respirer » un peu plus. La majorité des chansons sont très courtes. N’empêche que ces instrumentaux offrent plaisir et raffinement avec une rythmique plus que soutenue. Homogène, Bateau noir est loin d’avoir raté sa mise à l’eau.

Bateau noir - Bateau noir (2016)

@jeanlouismurat – Morituri 6/10

Publié: 29 avril 2016 dans Musique

Un peu plus d’un an après la sortie du double-album Babel, Jean-Louis MURAT revient avec Morituri. Inspiré par l’année 2015, Morituri, signifie en Latin « ceux qui vont mourir ». Il en découle une œuvre sombre mais aucunement assomants mais plutot emprunt d’une certaine folie angoissante. Esthète des mots, MURAT pousse l’exercice un peu loin presque aux limites de l’absurde (La Pharmacienne d’Yvetot) ou du fait divers (Tous mourus). Si le sens m’échappe encore un peu, les mélodies douces-amères servent de délicates contreparties mais sont par moments légèrement répétitives.

Jean-Louis Murat - Morituri

Sur Les Aurores boréales, Geneviève Racette raconte les hauts et les bas de relations amoureuses et conséquemment son rapport avec la solitude. Doux et beaux, ses émotions et souvenirs illuminent grâce à ses mélodies Folk/Pop colorées. Honnête, juste et sympathique, la plume de Geneviève crée de belles images qui se laissent portées au son de sa voix berçante. Rien de bien neuf mais beaucoup d’authenticité.

Geneviève Racette - Les Aurores boréales

@lamaisontellier – Avalanche 7.5/10

Publié: 28 avril 2016 dans Musique

Si leur album précédent glorifiait le combat pour la beauté, celui-ci témoigne d’une quête vers le bonheur, qui comme on le découvre au fil de l’œuvre, est semée d’embûches et d’angoisses (J’ai rêvé d’avalanches, Haut, bas, fragile). Avalanche est très cinématographique. Son Rock fort lyrique et ses arrangements riches habillent les mélodies obsédantes et souvent très  personnelles. Emprunt d’élégance et de beaucoup de romantisme.

La Maison Tellier - Avalanche

@LoudLaryAjust – Ondulé 8/10

Publié: 27 avril 2016 dans Musique

Plus confiant que jamais, le trio délaisse sa typique mélancolie, plus incisif et tout aussi percutant. Probablement sans vraiment le vouloir, Loud Lary Ajust semble représenter à merveille une jeunesse aussi ambitieuse que désabusée. Loud Lary Ajust ne se la joue pas, il sont authentique. Leur franglais plus verbeux que sur Blue Volvo, LLA ne baisse guère l’énergie et nous assiège de rythmiques lourdes, variées et bien appuyées. Ondulé, court et convaincant.

Loud Lary Ajust - Ondulé

Capharnaüm artistique, Electro/Rock complexe et par moment déroutant. Toujours aussi déjanté, Manifeste contre la peur, s’avère un album plus mature, plus subtil et toujours à l’esprit Punk. Avec une œuvre tout autant bipolaire que lui-même, Karl Gagnon mélange colère et folie dans une mise à nue déstabilisante mais au combien stimulante.