Archives de janvier, 2017

@emika_official – Melanfonie 7/10

Publié: 31 janvier 2017 dans Musique

Avec Melanfonie, Emika poursuit sa rencontre avec la musique Classique et l’Opéra avec Paul Batson & le Prague Metropolitan Orchestra. À des lustres de son parcours Electro, Emika se débrouille plutôt en chant d’Opéra et bien qu’on y entende surtout la soprano Michaela Selmova, il faut admettre que l’exercice est déstabilisant pour quiconque suit la carrière de l’artiste. Melanfonie est une oeuvre froide et plutôt sombre. Oubliez les planches de danse, la beauté de Melanfonie requiert un écoute attentive et dévouée.

emika-melanfonie

Publicités

@AndreaRamolo – Nuda 7/10

Publié: 27 janvier 2017 dans Musique

Andrea Ramolo, membre du duo Folk canadien Scarlett Jane lance Nuda. Une album de voyage, de rupture et de mise à une. Empreint d’une désarmante vulnérabilité Nuda offre un univers sonore riche et atmosphérique qui sied à merveille au côté personnel de la prose. Pas très loin des Cowboys Junkies (Michael Timmins réalise, Josh Finlayson et Ray Farrugia y participent) Nuda propose un Folk au accent Country bien habité.

Nuda est accompagné de l’album bonus Da Sola, proposant les dix morceaux de Nuda en version acoustique.

Album Artwork-Nuda-FINAL

@ludovicalarie – L’appartement 7.5/10

Publié: 26 janvier 2017 dans Musique

Toujours épaulé par Warren C. Spicer de Plants and Animals que Ludovic Alarie nous ouvre la porte de son Appartement. C’est des pièces d’une réconfortante douceur et d’une agréable lenteur, laissant un bel espace à la musique de style Folk/Pop douillet qu’il nous offre en colocation avec la voix sensuelle d’Adèle Trottier-Rivard. Ludovic poursuit ainsi très habillement son aménagement dans notre univers musical.

ludovic-alarie-lappartement

La différence entre avoir une signature et suivre une formule est mince. Une signature, c’est une discrète touche qui nous permet de reconnaître aisément l’artiste derrière l’œuvre. Une formule, c’est plutôt un moule, une paresse intellectuelle qui uniformise les créations d’une même artiste. C’est justement le « piège » dans lequel semble tombé Thomas Fersen. Rien n’est mauvais sur Un coup de queue de vache, mais la nouveauté n’est guère au rendez-vous. Tout se ressemble, les thèmes, les mélodies, les intonations. Un album interchangeable avec les précédents, sans surprise.

thomas-fersen-un-coup-de-queue-de-vache

C’est avec un Rap divertissant et bien armé que La Carabine propose un premier album qui s’inspire tant de l’âge d’or que du nouvel esthétisme du genre. Par sa prose incisive aux références abondantes, Dominick Dom Polski et Filion chevauche habilement la critique sociale et les plaisirs gamins. Si j’ai aimé leur fougue, j’aurais apprécié plus de maturité dans les thématique. En attendant laissons-les Chasser ses démons.

la-carabine-chasser-ses-demons

@alejandraribera – This Island 7/10

Publié: 24 janvier 2017 dans Musique

Après nous avoir raconté la luminosité des fonds marins, Alejandra Ribera nous chante celle enfoui en profondeur de l’être humain. This Island, avec ses arrangements délicats et spacieux, ainsi que ses mélodies douces et réfléchies nous enveloppe et nous fait du bien. Plus accessible et plus sensible, l’album possède une sonorité intemporelle et classique à la fois. Apaisant.

alejandra-ribera-this-island

@thefranklinelec – Blue Ceilings 7.5/10

Publié: 23 janvier 2017 dans Musique

D’emblée, on remarque une certaine parité avec Patrick Watson. C’est que sur Blue Ceilings, The Franklin Electric se fait plus mélancolique et vaporeux. Si le résultat semble simple, une écoute attentive en dévoile la complexité mélodique. Si le groupe garde ses racines Folk/Pop, Blue Ceilings en révèle une facette plus lisse et dynamique. 

the-franklin-electric-blue-ceilings