Archives de mars, 2017

@bobdylan ‏- Triplicate 7/10

Publié: 31 mars 2017 dans Musique

La surprise de Shadow in the Night passé, cette triple proposition qu’est Triplicate souffre légèrement du syndrome de l’élastique mais force est d’admettre que ce dernier est loin de lui pèter en pleine face. Il faut avouer que de se frotter au répertoire de Sinatra n’est pas tâche facile, mais surtout que Dylan le fait très sérieusement. En le transposant largement en Folk avec effluves de Jazz, il ramène ce colossale catalogue dans un chemin qu’il maitrise parfaitement. Si la voix de Dylan souffre du passage du temps, je l’ai trouvée plus que satisfaisante sur les deux premiers disques. Et si sur le dernier tier elle m’est apparu plus fragile et plus malhabile, il n’empêche que ce Triplicate s’imiciera sans faille dans une playlist accompagnant une bonne bouffe et plus encore.

Bob Dylan - Triplicate

British Sea Power est enfin de retour avec une collection de chansons qui mettent en valeur les éléments les plus forts de leur musique, soit le Rock énergique; exit les bandes sonore plus expérimentales et molasse. Soutenue d’une ligne de basse largement influencé par les années 80, Let the Dancers Inherit the Party est accrocheur sans être racoleur. Émotionnellement très intense, BSP chante leur textes en parfaite symbiose avec la dichotomie du monde actuel; une parole de confusion mais aussi d’espoir. Efficace retour à la fête!

British Sea Power - Let the Dancers Inherit the Party

@SagotMusique ‏- Bleu Jane 7/10

Publié: 31 mars 2017 dans Musique

Il y a sur Bleu Jane une vibe plus Electro, tant dans la livraison vocale que dans l’amalgame entre les cordes et les percussions. Faisant à nouveau équipe avec Antoine Binette Mercier, Julien proposé une œuvre toute en subtilités et aux influences multiples. Si la voix de Sagot revoie à Serge Gainsbourg; il est tout autant intéressant de noter la présence de voix féminines, comme celle de Frannie Holder, qui viennent rompent avec celle plus effacée du principale interessé. Bleu Jane demande une écoute attentive sans quoi il risque de vous échapper aisément.

Sagot - Bleu Jane

Deuxieme effort pour Lydia Ainsworth, une deuxieme réussite! Darling of the Afterglow regorge de belles trouvailles. Ses mélodies Electro enjolissent l’atmosphère grâces à une touche suave et des rythmiques accrocheuses. Comme le doux soleil du printemps Darling of the Afterglow nous réchauffe la tête autant que le coeur avec sa poésie simple et imagée. En « bonus » Lydia nous livre aussi une très sentie reprise du succès Christ Isaac Wicked Games. Rafraîchissant et vivifiant!

Lydia Ainsworth - Darling of the Afterglow

Une belle idée que ce Bonheur partagés de la part de Patrick Norman; soit de revisiter quelques unes de ses chansons moins connues avec l’aide d’une pléthore des ses ami(e)s (Martin Deschamps, Nathalie Lord, Jean-Francois Breau, Marie-Ève Janvier, Guylaine Tanguay, Francois Léveillé, Pierre Bertrand, Jean-Guy Grenier, Manuel Tadros, Virginie Cummins, Paul Daraîche et Laurence Jalbert). Conséquemment, dans nos oreilles, s’il est toujours fascinant et impeccable, le jeu de guitare se trouve trop souvent placé en arrière dans le mix afin de laisser les voix prendre le premier plan. Bonheurs partages nous fait (re)découvrir de fort jolies textes et mélodies de l’œuvre de M. Norman mais est légèrement aseptisé. Tout de même, ne boudons pas notre Bonheurs et partageons.

Patrick Norman - Bonheurs partagés

@EspaceMAZ – ID 7.5/10

Publié: 30 mars 2017 dans Musique

Groupe montréalais connu pour son alliage original de Trad, d’Electro et de Jazz propose son 3e album intitulé ID (idée). Ici, le Trad prend plus d’espace que par le passé en début d’album tandis que que l’Electro gagne du terrain dans le dernier tiers. ID un disque mature et pleinement assumé; résolument contemporain mais deumeurant liés à la tradition.

MAZ - ID

@goldfrapp ‏- Silver Eye 7.5/10

Publié: 29 mars 2017 dans Musique

Terminé la noirceur assommante de Tales of Us. Sur Silver Eye, Goldfrapp se présente plutôt derrière une luminosité à demi-couverte. Les racines demeurent Electro mais sont en même temps très proche de la Dance/Pop de Supernature (2005). Souvent vaporeux, Silver Eye respire l’ouverture et le grand air. Sous des thèmes personnels, le duo trouve sa brèche d’universalité. Émotif et beau.

Goldfrapp - Silver Eye

Les dernières années des membres de Mastodon n’ont pas été de tout repos, émotionnellement parlant. Il en résulte un cri du cœur intimiste mais tout aussi puissant et brute que par le passé. Hyper fort melodiquememt, le groupe propose plusieurs chansons toutes aussi accrocheuses que rendre-dedans. Peut-être pas aussi Prog que se qui avait coulé entre les branches mais terriblement efficace.

Mastodon - Emperor of Sand

@NellyFurtado ‏- The Ride 7/10

Publié: 29 mars 2017 dans Musique

The Ride, comme chacune des nouvelle parutions de Nelly Furtado propose d’emblée une approche musicale différente. Cette plus dans la Pop vaporeuse que bonbon, Nelly ne cache pas sa sensualité (Paris Sun) mais n’évite pas toujours la surenchère d’effets sonores (Flatline). The Ride est aussi l’album de la libération. En effet Nelly n’est maintenant plus restreinte à Interscope (son ancienne maison de disque) et se permet ainsi plus de risques. Et même s’ils ne se révèlent pas tous salutaire, les nombreux efforts que l’on entend sur The Ride confirme que Furtado est toujours pertinente dans notre univers musical.

Nelly Furtado - The Ride

#Matiu – Matiu (EP) 7.5/10

Publié: 29 mars 2017 dans Musique

Matiu ne s’en cache pas, Kashtin est encore une influence et une fierté chez lui. Ainsi, on retrouve chez lui la même énergie. Matiu propose un Folk/Rock légèrement « sale » intimiste autant que social. Des chansons de gars de la Côte-Nord, qui vont de la triste déprime (Terre sauvage) au désir d’évasion (Crépuscule). L’alternance entre le français et l’innu est limpide et nécessaire. Il démontre de la sorte sa dualité entre la réserve et la ville ou encore entre la tradition et la modernité.

Matiu - Matiu (EP)

Mat Vezio

Hier sur Poste d’écoute, je recevais Mat Vezio. Rescapé de la formation Mille Monarques, Mat Vezio est un multi-instrumentiste qui prend les devants de la scène et présente son premier album Avant la mort des fleurs cueillies. Imprégné d’un indéniable flair pour la mélodie, l’auteur-compositeur-interprète se démarque avec des textes vibrants de poésie et des musiques vaporeuses. Autant de sujets propices à une belle discussion. Discussion disponible intégralement par ici. Ah oui! Mat à profité de son passage pour nous offrir une splendide interprétation acoustique de sa chanson Paranoïa (Audio)

De plus, je suis revenue sur les nouveautés musicales de Vincent Vallières (Le Temps des vivants), Blood and Glass (Punk Shadows) et Guy Bélanger (Traces & Scars). Bien sûr, j’aurais beaucoup d’autres musiques grâces aux volets #LesHauteurs #Cicatrices et #SurLaGlace

Cette 339e édition de Poste d’écoute en maintenant disponible via le site web du FM 103,3.

Bonne (ré)écoute!

#HeartAttack – The Resilience 8/10

Publié: 27 mars 2017 dans Musique

S’il y a un peu trop d’homogénéité sur Resilience, deuxième album pour Heart Attack, ce n’est rien pour gâcher notre plaisir. Resilience demeure avant tout une décharge d’énergie. Nous martelant de rythmiques lourdes et incisives, le groupe d’Europe n’y va guère de mains mortes. Il s’agit d’une Resilience puissante et sans demi-ton; inventive et rentre-dedans. Mention spéciale à la pièce titre qui clôt l’album en 8 minutes des plus épique!

Heart Attack - The Resilience

@aimeemann ‏- Mental Illness 8/10

Publié: 27 mars 2017 dans Musique

Si sur son neuvième album, Aimee Mann règle ses comptes, elle le fait avec beaucoup d’intériorité, de sagesse et de beauté. Mental Illness respire tellement la douleur avec une incroyable justesse qu’il est difficile de faire la part des choses. Mann confirme son grand talent de « songwriter » et de conteuse. Une œuvre d’une vérité aussi puissante que belle.

Aimee Mann - Mental Illness

Est-ce possible de faire un album comme une charge contre Trump sans pour autant en faire une œuvre politique? À écoute Tremendous Sea of Love, nouvel album de Passion Pit, il semble que oui. Présentement offert gratuitement en échange d’un de leur twit, l’offrande se situe quelque part entre l’album détaché de tout et le EP plus expérimental. Donc beaucoup plus près de Manners (2009) que de Kindred (2015), Tremendous Sea of Love demande de s’y investir afin de l’apprécier l’humour et les diverses subtilités, bruits stridants et la voix d’esthète de Michael Angelakos.

Passion Pit - Tremendous Sea of Love

@CRi_music – Someone Else 7.5/10

Publié: 24 mars 2017 dans Musique

Toujours discret et magnifiquement vaporeux ce nouveau minialbum de CRi s’imbriquent parfaitement dans son univers. Mélodies Electro planantes et froides tout en étant à des lustres d’être glaciales. Belle participation de Jesse Mac Cormack sur Keep it Real. À l’image de sa splendide pochette: sensuel, coloré et beau.

CRi - Someone Else

On dit que Guy Bélanger a créé Traces & Scars au travers de grandes victoires personnelles mais aussi des deuils profonds. Il en résulte un album ouvert, terre à terre et riche en émotions. Traces & Scars c’est dix chansons instrumentales auxquelles se greffent deux autres morceaux chantés dont l’un splendide interprété par Luce Dufault (Who’s Left Standing). Blues touchants et apaisant idéal afin de célébrer vos réussites autant que pour surpasser de durs épreuves.

ECO602_23158_6PNL_ECO_1PKT_RIGHT_STOPPER

Retour en force (après une pause de 13 ans!) pour Vince Peake (Groovy Aardvark) et ses Floating Widget avec ce court EP The Sounds of Earth. Créé dans le plaisir et le partage (Snake de Voïvod se joint même au party avec sa chanson Spiderzilla) le EP ne donne pas dans la dentelle et c’est très bien ainsi! Rien de nouveau sur Terre mais de la guitare à profusion et de mélodies accrocheuses à souhaits.

Floating Widget - The Sounds of Earth

@Pifpafhangover – Brava! 7/10

Publié: 23 mars 2017 dans Musique

Brava!, c’est le nom du second album de Pif Paf (anciennement Pif Paf Hangover). C’est aussi ce que l’on crie lorsque le rideau tombe à la fin d’une représentation. Ainsi, le groupe annonce autant leur retour que leur départ avec Brava!. C’est un adieux très Electro/Funky avec une bonne dose de Soul auquel Pif Paf nous convie. Afin de faire lever ce dernier party, le duo a fait appel à un bon nombre de collaborateur (Amylie, Marianne Houle, Gabriel L.B. Malenfant et Olivier Laroche) qui apportent leur couleur sans dénaturer l’ensemble.

Pif Paf - Brava!

Jason McNally

Beaucoup de nouveautés musicale hier à Poste d’écoute dont celle de mon invité, Jason McNelly (Les Vinyles de mon père) Le chef choriste d’En direct de l’univers offre un mini-album tout autant vulnérable et sensible que poignant et libre. Beaucoup de plaisir que vous pouvez ratrapper juste ici.

Par la suite je revenue sur les nouvelles propositions de Vincent Vallières (Le Temps des vivants), Jacques Jacobus (Le Retour de Jacobus), Mat Vezio (Avant la mort des fleurs cueillies), Johanna Sillanpaa (From this Side), Depeche Mode (Spirit) et Michel Robidoux (Robidoux premier). Une pléthore de nouveautés semée à l’intérieur des volet #Floral #CommeAuCinema et #LAmour

L’intégrale de ce 338e Poste d’écoute est maintenant disponible sur le site web du FM 103,3

 

@bloodandglass – Punk Shadows 7/10

Publié: 21 mars 2017 dans Musique

Pour leur deuxième album, Blood and Glass nous propose un soigné mélange excentrique d’Electro/Pop/Rock s’apparentant à des jams très cinématographiques. La voix de Lisa Moore n’est pas sans rappeler, légèrement, de Björk. Sombre, la musique de Punk Shadows s’incruste en nous comme la pénombre tombe sur la ville.

Blood and Glass - Punk Shadows

Jarvis Cocker (Pulp) et Chilly Gonzales s’associent à l’étiquette Deutsche Grammophon le temps de Room 29, une œuvre mêlant musique de piano classique et De (quasi) Spoken Words. L’idée: une chambre d’hôtel de Sunset Boulevard, le Château Marmont, raconte son histoire et celle des protagonistes l’ayant habités quelques instants. Produit par Renaud Letang (Emilie Simon, Mathieu Boogaerts), Room 29 est plus proche du théâtre que de la chanson. Son utilisation des tonalités « mineures » alourdit considérablement l’ambiance et demande une bonne concentration afin de s’immerger pleinement dans le concept.

Jarvis Cocker, Chilly Gonzales - Room 29

Croisement entre Hip-Hop, Reggae et Jazz, Clay and a Friends offre un premier album officiel aux multiples influences. Conformopolis manque malheureusement de subtilité et nous sert plusieurs généralités dans ses textes. Plus à l’aise en anglais qui sied mieux à leur grooves chaleureux et entraînants. Très freestyle, l’album manque de cohésion mais demeure une carte de visite intéressante.

Clay and Friends - Conformopolis

@depechemode – Spirit 7/10

Publié: 17 mars 2017 dans Musique

En 2013, Depeche Mode revenait dans la lumière par la noirceur avec un Electro teinté de Dubstep sombre avec Delta Machine. Sur Spirit, ils poursuivent cette démarche avec plus d’homogénéité et conséquemment de redondance. Une mise à une émotionnelle enfouie sous une armure de froideur.

Depeche Mode - Spirit

Actif depuis 10 ans au sein de Radio Radio, Jacques Alphonse Doucet lance son premier album solo sous le nom de Jacques Jacobus. Le Retour de Jacobus reflète bien les deux facettes de l’artiste. La première fort coloré est peut-être la plus connu car c’est celle souvent exploitée avec Radio Radio; la seconde le présente plus dandy. Chose certaine, Le Retour de Jacobus est un projet plus personnel ou Jacques Jacobus tourne d’avantage son propos vers lui-même. Légèrement répétitif, les rythmiques sont plus qu’efficaces et invitent à la fête malgré l’introspection qu’elles véhiculent.

Jacques Jacobus - Le Retour de Jacobus

Le Temps des vivants, c’est aussi le temps du renouveau pour Vincent Vallières. En effet, Vallières s’est adjoint à une nouvelle équipe de musiciens comme de réalisateur (François Plante) pour la création et l’enregistrement de son nouvel album. Si l’authenticité de Vallières est toujours bien sentie, elle utilise moins le Folk qu’auparavant laissant plutôt place à un Rock émanant de ses racines Pop. Renouant avec ses thèmes de prédilection, sa plume demeure humaniste, personnelle et porteuse d’amour et d’amitié. Une œuvre bien vivante et bien de son temps.

Vincent Vallières - Le Temps des vivants

Si From this Side ne révolutionne en rien le Jazz vocale, il faut admettre que Johanna Sillanpaa y déploie beaucoup de techniques et d’émotions. Elle signe ainsi un bel et doux album démontrant parfaitement tout l’étendue de son talent de chanteuse mais aussi de compositrice. From this Side possède une beauté et une simplicité qui agrémente pleinement un décor sonore.

Johanna Sillanpaa - From this Side

@Deadobies – Air Max 7/10

Publié: 17 mars 2017 dans Musique

Après un teaser fort prometteur voici l’intégralité de Air Max un mini-album signé par les Dead Obies. Premier constat, les DO son plus Pop que jamais tout en gardant sa singularité. Air Max est aussi très suave avec ses grooves langoureux. Une petite bouffée d’air frais.

Dead Obies - Air Max

Bien que dans le fond, il s’agisse d’un album de reprises, c’est aussi le premier album crédité à Michel Robidoux; homme derrière de nombreux succès du Jaune de Ferland et aussi un bon nombre de titres de Charlebois. Cette fois entouré d’une « nouvelle génération » (Ariane Moffatt, Pierre Lapointe, Alex Nevsky, Catherine Major) et de quelques « vieux routiers » (Pierre Flynn, Daniel Bélanger, Bïa) Robidoux rapatrie quelques chansons marquantes desquelles il fût de la création (Quand on aime on a toujours 20 ans, Je rêve à Rio, Les Enfants du Diable) mais c’est réellement lorsqu’il prend le micro que la proposition prend tout son sens (Petit ange blond, Le Dernier Chemin). D’une homogénéité surprenante Robidoux premier s’écouter avec plaisir et nostalgie.

Michel Robidoux - Robidoux premier

Avant la mort des fleurs cueillies est une œuvre de nuances. Pop dense, riche et feutrée rappelant la noirceur d’Antoine Corriveau (qui réalise d’ailleurs l’album), la proposition de Vezio possède paradoxalement une propensions pour les ambiances des Bahamas ou encore d’Hawaii. Minutieux, Mat semble ne rien avoir laissé au hasard en s’entourant de collaborateur de talent (Mélanie Boulay, Amylie, Marianne Houle ou encore Laura Sauvage le temps d’un duo sur la désarmante Les Appeaux). Très poétique, la prose de Mat Vezio est juste assez abstraite; ainsi le propos demeure tangible et très imagé. 

Mat Vezio - Avant la mort des fleurs cueillies

West Trainz

Ce mardi à Poste d’écoute, Erik West Millette et sont West Trainz seront de retour à l’émission en prévision de leur arrêt au Théâtre de la Ville samedi 18 mars prochain. Où en est ce passionnant projet d’envergure et à quoi s’attendre du West Trainz sur scène; voilà des sujets de discussions qui meubleront nos petit moment passé ensemble.

De plus, je reviendrai sur les nouveautés musicales de Jason McNally (Les Vinyles de mon père), de Geoffroy (Coastline) et du retour de The Shins (Dead Alive). Beaucoup d’autre musique viendront compléter les volets #DuVinyleAuMP3 #GueuleDuLoup et #MortOuVif

Cette 337e édition de Poste d’écoute prendra place mardi prochain de 21h à 23h sur les ondes et sur le web de FM 103,3.

Rappelant beaucoup la douce mélancolie d’Ingrid St-Pierre, Jason McNally (aussi chef choriste sur En direct de l’univers) se présente un peu comme son homonyme masculin. Les Vinyles de mon père (réalisé par Yan Veillette) regorge de somptueux arrangements de cordes (salutation au Quatuor Orphée, dirigé par Antoine Gratton) donnant de belles profondeurs à ce mini-album. On le sens tout autant vulnérable et sensible que poignant et libre. Doux passage vers le monde adulte qu’il faudra surveiller.

Jason McNally - Les Vinyles de mon père

Geoffroy – Coastline 7.5/10

Publié: 9 mars 2017 dans Musique

Sur Coastline, on entend le désir d’évasion et de liberté de Geoffroy. S’il en a profité pour purifier son corps, cette pureté semble s’être transposée avec brio dans sa musique. Geoffroy, que l’on a pu apercevoir à La Voix offre ainsi un premier album Electro/Pop raffiné tout autant que rafraîchissant. Très estival dans le ton, Coastline possède une luminosité qui fait grandement du bien. De sa voix d’esthète, se dévoile une agréable musicalité aussi apaisant que relaxante.

geoffroy-coastline

@TheShins – Heartworms 7.5/10

Publié: 9 mars 2017 dans Musique

Le niveau de mélancolie est à la hausse sur ce nouvel album des Shins, qui brisent ainsi un silence sur disque de cinq ans. Derrière cette mélancolie on retrouve rapidement ce qui nous manquait chez la bande à Macer; un véritable talent pour l’écriture de chansons Pop/Rock stimulantes, juste assez planantes et rafraîchissantes.

The Shins - Heartworms

laurence-castera

Vous avez peut-être croisé Laurence Castera au sein de son ancienne formation Automat, ou au Festival international de la chanson de Granby, ou encore lors de son passage à La Voix. Peu importe où vous avez fait sa connaissance, c’est à Poste d’écoute que vous allez tout savoir sur ses méthodes de création, ses influences ainsi que les thèmes qu’il aborde dans ses chansons. De plus, Laurence nous a interprété son succès En attendant  (Audio / Vidéo) en version guitare voix en ouverture de notre trente minutes d’entrevue.

De plus, je suis revenu sur les nouveautés musicales de Coral Egan et Karen Young (Dreamers), The Great Novel (Skins), IAM (Rêvolution) et d’Albin de la Simone (L’un de nous) autant que bel assortiment de chansons grâce aux volets #Amitie #CommeDansUnReve #TirerLaLangue

La 336e édition de Poste d’écoute, est maintenant disponible dans son intégralité sur le site web du FM 103,3.

Mère et fille semblent avoir été emballées d’enfin graver leur voix côte-à-côte sur un album. Ce plaisir transperce nos haut-parleurs afin de se rendre à nos oreilles qui en sont plus que reconnaissantes. Dreamers allie chansons originales et coups de cœur communs. Heureux mélange de leurs influences musicales respectives, on navigue du Folk lyrique de Karen au Jazz de Coral dans une plénitude apaisante. Solide vocalement on sent qu’au delà de la fibre familiale, celle musicale est tout aussi forte et des plus agréable.

karen-young-coral-egan-dreamers

Majesty – Rebels 6.5/10

Publié: 2 mars 2017 dans Musique

Rebels… Disons que Conquérant serait plus adéquat. En effet, Majesty livre un album de Metal d’aréna. AVC ses nombreux moments de « poings levés » et de testostérone. Mais mélodiquement, on roule plus sur des chemins de terre (très) battues, pour garder l’analogie à Mad Max de la pochette. C’est fait avec honnêteté mais Rebels manque d’originalité.

majesty-rebels

@IAM – Rêvolution 7.5/10

Publié: 2 mars 2017 dans Musique

Bien naïf, ceux qui on cru à leur retraite en 2013, l’appel des projecteurs semble effectivement avoir été trop grand pour IAM qui reviennent après quatre an de silence avec  Rêvolution. Si leur verve engagée et positive est toujours bien présente et tout aussi riche, la musicalité de Rêvolution, elle, demeure figée dans le passé. Cependant, force est d’admettre qu’après l’écoute de ces 19 titres, c’est ainsi que j’aime IAM. Peut-on vraiment en vouloir à ceux qui on inventé un univers de le défendre 20 ans plus tard? IAM est et sera à jamais un exemple d’orthodoxie et de positivisme. Tant mieux.

iam-revolution

C’est avec un immense plaisir que je retrouvais Ludovic Alarie (il était venu avec son groupe The Loodies nous parler de leur album). Cette fois, il était avec moi afin de nous présenter son deuxième album solo L’appartement. Les moments ou il créer, les choses qui l’inspire autant que sa relation avec Warren C. Spicer (Plants and Animals) était de la discussion. L’entretien est disponible via ce lien.

De plus, je suis revenu sur les nouveautés musicales de Beyries (Landing), Laurence Castera (Le Bruit des mots), Peter Peter (Noir éden) et Leif Vollebekk (Twin Solitude). Quatre nouveautés et bien plus encore, incorporées à l’intérieur des volets #JTeMentirais #JardinDEden et #AuBordDeLaRiviere

L’intégrale de ce 335e Poste d’écoute est disponible sur le site web, c’est mardi du FM 103,3.