Archives de avril, 2017

Loud, anciennement de LLA propose son premier solo avec se microalbum de 4 titres. New Phone poursuit dans la veine du trio ou encore de leur acolytes les Dead Obies mais avec un ton plus sérieux. Effectivement l’ambiance n’est plus à la rigolade. Loud Rap de façon concise sur des Beats lourds et efficaces. Plus mature, je vous suggère fortement de répondre à l’appel de ce New Phone.

Loud - New Phone

Publicités

Pour quelqu’un que l’internet avait annincé le décès Willie Nelson se porte plutot fort bien. Tant qu’à y être, il aborde avec justesse et sérénités sa propre mort/immortalité. D’une cohérence exemplaire, âge à apporte une certaine urgence à sa prose plus aiguisé que jamais. Toujours aussi élégant, les arrangements Country de God’s Problem Child en font une œuvre de compassion et de contrôle.

Willie Nelson - God's Problem Child

@AnikjeanH – Bon Cop Bad Cop 2 7/10

Publié: 28 avril 2017 dans Musique

Si elle est un peu longue, cette bande sonore signée Anik Jean passe le test de l’absence des images pour qui elle a été créé. Elle nous plonge dans un univers Rock légèrement teinté de celui des années 80 (Too Many Coocks, The Box). Si normalement je n’aime pas particulièrement les chansons bilingues, ici, force est d’admettre qu’elles reflète bien l’univers de Bon Cop Bad Cop. Malgré quelques répétitions, voici une BO qui a du punch et un dynamisme soutenue. Bon, au cinoche maintenant.

Anik Jean - Bon Cop Bad Cop 2

@FeistMusic – Pleasure 7.5/10

Publié: 28 avril 2017 dans Musique

Avec Pleasure, Feist propose probablement son album le plus difficile et hermétique mais en même temps, celui le plus captivant et le plus riche. S’il faut y mettre l’effort, le jeu en vaut bien la chandelle. Plus Rock que par le passé, ses mélodies font une interessante contrepartie à l’instrospection des paroles. Très raffiné, Pleasure se laisse découvrir lentement mais assurément.

Feist - Pleasure

#Canailles – Backflips 8/10

Publié: 28 avril 2017 dans Musique

Il y a trois ans, Canailles lançait Ronds-points, 2017 sera l’année de Backflips; une œuvre sans âge ou se coitoient. Blues, Folk Rock’n’Roll et même un peut de Gospel. Véritable hymne aux oubliés, aux un peu croche qui n’ont peut-être pas toujours fait les bons choix mais ne lâche pas pour autant. Rythmé et festif Backflips se déploie comme un carnaval avec énergie. Poésie imagée riche qui ne s’enfarge guère dans les fleurs du tapis. Un album touffu qui, comme la pignata qui orne sa couverture, demande un petit effort afin d’en faire éclore tout plein de bonnes choses.

12inchJacket_offset

Étrange… Ce troisième album de Jonathan Savage m’a boulversé… le ton utilisé, peut-être… ou cette ambivalence entre montagne et ville présente jusque dans le titre Appalaches et Hochelaga. Deux endroit où il est facile de se perdre, de s’isoler. La solitude y prend beaucoup de place, pour le pire mais aussi pour le meilleur. Au fil des albums, Jonathan a su ajuster sa poésie à sa voix qui maintenant ne font plus qu’un. Imagé mais simple, sa prose posée sur une musique Folk/Rock porte à réfléchir sur nous et conséquemment sur le monde dans lequel on vit.

JS_AH_COVER_CARRE

Enfin un album hommage fait pour l’artiste hommagé et non pour la rentabilité commerciale. Ainsi il n’est pas surprenant d’y entendre les Fred Fortin, Sofia Nolin, Émile Bilodeau, Avec pas d’casque, Bernard Adamus, Saratoga, Keith Kouna, Klô Pelgag, Philippe Brach, Koriass, Les sœurs Boulay, Yann Perreau, Matiu et Philippe B (également réalisateur de l’album) de notre univers musical. Des artistes qui connaissaient probablement déjà la chanson qui leur a été confiée par Steve Jolin (Anodajay). Porté par une fierté abitibienne et un vouloir de mettre à l’avant-plan la splendide poésie de Desjardins, les participants n’ont pas hésités à s’approprier l’œuvre originale sans jamais la dénaturer.

Richard Desjardins - Desjardins