Archives de septembre, 2017

@DanyPlacard ‏- Full Face 8/10

Publié: 30 septembre 2017 dans Musique

Dany Placard offre sur Full Face, son onzième album, un son rock aux influences Grunge ou l’émotion découle surtout de son authenticité. La prose de Placard est peut-être crue mais elle est surtout belle et vraie. Sans être un retour aux sonorités de Placard 3/4, l’univers musicale de Full Face est plus Rock que sur ses albums précédents. Les musiques, presque toutes signées Guillaume Bourque et Dany Placard, se font très variées; Full Face passe de la touchante Mon amour était plus fort que ce qu’on voit dans les vues à la très « Nirvanesque » Notre maison. On demeure heureusement plus près du clin d’œil que du pastiche. Les textes, tous signés Placard, sont tristes et viennent chercher l’empathie chez l’auditeur. On se prend Full Face en pleine figure; sa simplicité nous habite de longues minutes après la fin de l’album…

Dany Placard - Full Face

Publicités

@MrBClementine ‏- I Tell a Fly 8/10

Publié: 29 septembre 2017 dans Musique

Le moins que l’on puisse dire c’est que Benjamin Clémentine soit versatile… et créatif! Sur une fondation de musique Classique, l’artiste déploie ses idées en soubresauts Pop, Spoken Words et Soul avec doigté. D’accord, sans être déconcertante, il en résulte un œuvre d’avant-garde qui n’hésite pas les sujets sérieux et les exposent avec justesse et intelligence.

Benjamin Clementine - I Tell a Fly

@IbeyiOfficial – Ash 7.5/10

Publié: 29 septembre 2017 dans Musique

Sur ce deuxième album, Ibeyi continu de ne pas faire dans la dentelle. Ash donne dans la densité mais sait éviter la noirceur abyssale; on peu meme y entendre quelques pointes de lumière (Transmission). Les jumelles franco-cubaines Naomi et Lisa-Kaindé Diaz s’inquiète de l’incertitude de notre époque avec cette œuvre à la fois politique et vibrante. L’habillage sonore et très riche et les détails sont nombreux sans jamais être superflus. Reposant aussi sur la présence de plusieurs harmonies vocales – parfois inutilement gâchées par la surutilisation d’autotune, Ash est hypnotique mais aussi renversant.

Ibeyi - Ash

@ShaniaTwain ‏- Now 6/10

Publié: 29 septembre 2017 dans Musique

Rien de frontièrement mauvais pour  le retour de la Country Girl canadienne, qui à l’instar de Taylor Swift, est maintenant résolument Pop. Ce qui est dommage c’est que la spontanéité qui a marquée ses belles années est complètement révolue. Now est convenu et formaté conséquemment sans surprise. Dommage car la voix de Shania est toujours aussi belle et elle la maîtrise parfaitement.

Shania Twain - Now (Deluxe)

@cecilesalvant ‏- Dreams & Daggers 7.5/10

Publié: 29 septembre 2017 dans Musique

Comment, à 28 ans seulement, Cécile McLorin Salvant a-t-elle réussit à une telle maîtrise des canvas du Jazz vocal? À l’écoute de ce troisième album – enregistré en spectacle – la question demeure entière et nous boulverse de nouveau. Sur cette album double (et oui c’est beaucoup) Dreams & Daggers, la chanteuse surprend par la pureté de sa voix mais aussi par la qualité des chansons originales côtoyant ici les grands standards de la musique Jazz sans aucune gêne. Cette pureté, on la retrouve aussi dans l’absence de mélange des genres; Dreams & Daggers est un album Jazz a facture des plus classique. Si on y entend la foule rire par moment (comme sur la sympathique You’ve Got to Give Me Some), le public demeure discret laissant toute la place à Cécile McLorin Salvant et son trio de musicien. Impressionnant tour de chant.

Cécile McLorin Salvant - Dreams & Daggers

Un nouvel album de Boogát (est-ce moi ou l’accent aigu est nouveau?) c’est pas mal toujours un cadeau, un soleil. Bonne nouvelle, San Cristóbal Baile Inn ne fait pas exception. Que de rythmes, de couleurs. Splendide hommage à sa terre ancestrale, le Mexique (ou il a résidé pendant un an). L’album mêle musique latine et électronique, rap et allusions politiques. En enlevant plusieurs artifices, Daniel Russo Garrido se fait bref et concis; il frappe ainsi la cible à tout coup.

Boogát - San Cristóbal Baile Inn

Ceux qui s’attendent à un cheminement Electro dût à la réalisation signée Ariane Moffatt (une première!) seront surpris. Les guitares abondent sur Comme une odeur de déclin (traduction libre de Smells Like Teen Spirit de nirvana) et la facture est souvent plus Rock (écoutez Mirage pour vous en convaincre) que Folk/Pop. D’album en album Maude Audet ne cesse de s’affranchir; ainsi Comme une odeur de déclin est écrit au « tu » et emprunt de beaucoup de vulnérabilité et d’amour. Les chansons de Maude Audet mêlent douceur et élan rock avec un brin de nostalgie face aux années 90. Et si l’œuvre est sombre, il faut plutôt l’entendre comme l’œuvre du femme qui tant à se sortir de cette pénombre. Prose lucide et poétique d’une femme qui sait ce qu’elle veut et comment l’obtenir.

pochette-cd-elle-17juillet2017-outline