Archives de avril, 2018

D’abord, sachez que pour le moment cet article ne traitera uniquement de la portion musicale du nouveau livre-disque de Tristan Malavoy.

Oui la voix de Tristan Malavoy à ses limites, mais le principale intéressé semble en être bien conscient. Il l’utilise, en fin de compte, uniquement pour mettre sa douce et élégante poésie en valeur. Bien que les textes des dix pièces sélectionnées aient toutes été écrites plus ou moins loin de la maison, il n’y est pas à proprement question de voyage, mais plutôt du voyageur. Agréablement rythmé, L’école des vertiges vogue en continuité avec Carnets d’apesanteur (son premier album d’où il reprend sa chanson Icares) en nous proposant son carnet de voyage. Doux mais aucunement linéaire Malavoy ne nous donne guère le vertige mais nous enseigne de belles choses.

Tristan Malavoy - L'école des vertiges

Publicités

Michel Robichaud – Tout refaire 8/10

Publié: 27 avril 2018 dans Musique

«Hé qu’on se convainc De ce qu’on croit» des petits mots tout simples mais au combien lourds de sens on en retrouve tout plein sur le très bon Tout refaire de Michel Robichaud. Auteur-compositeur-interprète, Michel Robichaud utilise tantôt l’humour, tantôt sa sensibilité pour véhiculer ses messages à ses auditeurs. De sa plume riche, il dépeint les travers de notre quotidien avec beaucoup de justesse. Parfois proche du Slam, parfois d’une infinie tendresse (Trois fraises) Robichaud se fait attachant. Les changement de ton force un changement de rythme dans les mélodies douces comme accrocheuses. Comme quoi, Tout refaire vaut souvent et largement la peine.

Michel Robichaud - Tout refaire

@claudebegin – Bleu nuit 7.5/10

Publié: 27 avril 2018 dans Musique

Oubliez la mythique série soft-porn de feu TQS, ce Bleu nuit de Claude Bégin n’a d’érotique qu’une bonne dose de mélodies suaves; du reste il s’agit plutôt d’un thème précurseur à ce deuxième solo pour Claude. Il en découle un album Pop d’une douce cohésion que Bégin complexifie avec l’ajout d’Electro et de quelques judicieux passages Rap. Tour-à-tour, de nombreuses collaboratrices (Marie-Mai, Laurence Nerbonne, Eman [oups lui ce n’est pas une femme], sa fiancée Clodelle ainsi que sa maman Sylvie Morin) viennent prêter leur voix sa trop ébranler cette solidarité sonore. Si les thèmes abordées demeurent simples, Bleu nuit risque de bien illuminer vos chaudes nuits d’été.

Claude Bégin - Bleu nuit

Depuis 2002, année de la sortie de Seventh Wave, la cadence de parution des albums de GrimSkunk a énormément ralenti. Le constant désir de se renouveler et d’innover n’est pas toujours chose facile. Unreason in the Age of Madness est un album très abouti et réfléchi mais loin d’être uniquement cérébral, il est aussi festif. Toujours Punk dans l’âme, GrimSkunk touche aussi au Grunge et semble se plaire plus que jamais à dénoncer la bêtise humaine.

GrimSkunk - Unreason in the Age of Madness

Surprenant que ce Floor Kids soit la première bande sonore complète pour Kid Koala! Il faut dire qu’en accompagnant très souvent sa musique d’une superbe bande dessinée (ou est-ce l’inverse?) la démarche n’est peut-être pas si nouvelle au créateur. Ainsi, Floor Kids habille le jeu du même nom de la Nintendo Switch. De courtes vignettes que souvent j’aurais aimé voir développées plus longuement. Pourtant l’album dépasse les 60 minutes… souvent répétitives, les rythmiques demeurent colorées et festives. Sans le côté Blues/Jazz de l’œuvre phare de Kid Koala, Floor Kids ne deviendra guère un jalon essentiel de sa discographie mais plutôt un petit plaisir éphémère.

Kid Koala - Floor Kids (Original Video Game Soundtrack)

@CHANCESMUSIC11 – Traveler 8/10

Publié: 27 avril 2018 dans Musique

Chances c’est Chloé Lacasse et Geneviève Toupin, toutes deux auteures-compositrices-interprètes et pianistes à qui se joint le batteur Vincent Carré. Traveler c’est le premier album du groupe montréalais Chances. L’album s’avère être une sorte la trame sonore inventive et inspirée par les chants du monde découverts par le trio au gré de leur voyages. Visiblement inspiré par leur rencontre mais aussi par le Trip-Hop des années 90 (Portishead et Massive Attack en tête). Leur Electro/Pop laisse aussi beaucoup de place aux voix lumineuses et quasi spirituelles. Une splendide voyage.

Chances - Traveler

@JanelleMonae ‏- Dirty Computer 8/10

Publié: 27 avril 2018 dans Musique

Prince, Brian Wilson, Grimes, Pharrell Williams; la liste d’invités impressionne sur Dirty Computer. Ce détail du nouvel album de Janelle Monáe n’est heureusement pas la seule chose qui impressionne! L’œuvre possède un petit quelque chose de rétro rappelant beaucoup et avec un immense respect les mélodies de Prince. Dirty Computer est à la fois agréablement simple mais les constructions rythmiques viennent grandement satisfaire le mélomane en moi.

Janelle Monae - Dirty Computer