Archives de février, 2019

@NoirSilence – Tiens ma bière 6.5/10

Publié: 28 février 2019 dans Musique

Les Beaucerons présente toujours une énergie débordante et une joie de vivre communicative. Avec Tiens ma bière, ils proposent cinq nouvelles chansons à saveur Country/Rock assumants pleinement une certaine simplicité ainsi qu’une version revisité, sympathique mais un brin inutile, de leur succès On jase de toi. Hyper-accrocheur, les musiciens semblent avoir eu un réel plaisir de se retrouver en studio et il nous font presque oublier la banalité des textes avec leur joviale vitalité.

Noir Silence - Tiens ma bière

Flying Hórses – Reverie 7.5/10

Publié: 27 février 2019 dans Musique

Est-ce qu’après avoir lancé un premier album dans un certain anonymat Flying Hórses bonifiera de l’élan d’intérêt envers la musique instrumentale propulsé par les Jean-Michel Blais et Alexandra Strélinski? Souhaitons-lui. Ainsi, ce Reverie oscille entre musique de film et Neo-Classique avec grâce. Très apaisante, la musique de Flying Hórses porte magnifiquement bien son titre. Avec son piano qu’elle accompagne de célesta, de vibraphone et de violoncelle Flying Hórses offre une pause onirique plus orchestrale qui nous revoit inévitablement sur les terres d’Islande.

Flying Hórses - Rêverie

Je l’avoue, il m’aura fallu a[en]ttendre Stay Tuned! avant d’embrasser la proposition artistique de Dominique Fils-Aimé. Nameless paru l’an passé m’avait laissé dubitatif mais une fois jumelé à ce deuxième volet plus Jazzy, je comprend mieux la démarche de l’artiste. Si Nameless était emprunt de ses racines Soul transplantées en Amérique, Stay Tuned! s’avère refléter son identité africaine, antillaise, nord-américaine, québécoise et montréalaise avec un Jazz infusé de Funk, de Gospel, de Reggae et de R&B. Il y est question de force féminine, de loyauté autant que de passion et de rébellion. Avec une voix tout aussi multiple rappelant à la fois Sade et Nina Simone! Stay Tuned! stimule autant notre tête que notre cœur.

Dominique Fils-Aimé - Stay Tuned!

Il s’agit peut-être du 14e album pour le groupe américain mais il s’agit aussi du premier depuis un certain temps à m’allumer autant. C’est qu’après s’être perdu un brin dans les gros albums concepts, Dream Theater revient à l’essentiel; des pièces punchées, des solos endiablé et une structure mélodique complexe mais pas trop. La production de Distance Over Time est impeccable; ni trop léchée, ni trop crue. Moins prétentieux, les pièces ne s’étirent pas inutilement mais se permettent de nombreuses envolées bien senties. Chaque instrument a sa place; le drum se fait martelant mais n’empiète guère sur les guitares qui, elles mêmes, laisse la voix de James LaBrie prendre sont envol. Très convaincant.

Dream Theater - Distance Over Time

Barrdo

L’éternel retour, c’est le titre du deuxième album de Barrdo, alias Pierre Alexandre; le type derrière la fameuse liste de Noël Poulet Neige ainsi que membre fondateur de la formation Fuudge et feu Lac Estion. Un homme aux multiples facette qui était avec moi en studio afin de nous présenter ce deuxième album en plus de nous interpréter l’une de ses plus récentes pièces en version guitare-voix! Interprétation en vidéo par ici! Ses influences musicales tout comme son souci mélodique furent de notre conversation. Cette rencontre est disponible via ma chaîne YouTube.

De plus, je vous ai présenté les plus récentes parutions de Marie-Ève Roy (Multicolore), d’Emilie Kahn (Outro), de Murray A. Lightburn (Hear Me Out), du The Claypool Lennon Delirium (South of Reality) et aussi de Fredric Gary Comeau (The Glimmering). Un gros programme qui était complété par les volets #JeanQuiPleureJeanQuiRit, #Sanguin ainsi que #SurUneIle.

Ce 429e Poste d’écoute est disponible dans son intégralité sur le site web du FM 103,3.
Bonne écoute et partagez en grand nombre!

@_marieeveroy – Multicolore 8/10

Publié: 22 février 2019 dans Musique

Multicolore, deuxième album solo pour Marie-Eve Roy est fait d’une pop chaleureuse et réconfortante. Aéré et laissant beaucoup de place à sa voix enveloppante et sensible, les chansons de Multicolore se font évocatrices, douces et accrocheuses. Un désir d’émancipation tout en texture ou Marie-Eve apparaît sereine, entière et plus habité (donc plus personnelle) que sur Bleu Nelson (son premier album).

Marie_Eve_Roy11183_NO HOLE

Sur son premier album solo: Mass:Light, Murray A. Lightburn s’éloignait de son travail avec The Dears. Ainsi, encore une fois pour Hear Me Out, il se réinvente à nouveau. Luxuriant et romantique, Lightburn se transforme en Crooner des temps modernes avec ses touches de Motown et de Soul. Possédant une beauté Pop fragile, Hear Me Out est un cri du cœur d’un artiste en pleine possession de ses moyens.

Print