Archives de juin, 2018

@Drake ‏- Scorpion 7/10

Publié: 29 juin 2018 dans Musique

Avec Scorpion (un album double!) Drake livre ses émotions sous forme de psychothérapie. Il se révèle de long (un album double!) en large. Il règle aussi ses comptes et prend certaines de ses responsabilités. Si le deuxième disque (et oui, un album double!) plus cheese et où l’autotune est très présent m’apparaît plus futile, le premier disque propose un Drake plus d’attaque et usant de plus d’ingéniosité. N’empêche que des bons coups se cachent sur chacun des disques et les nombreuses collaborations (Minaj, Jay-Z, Ty $ et même une resurrection du roi de la Pop Michael Jackson) n’atténuent guère les forces de Drake; bien au contraire. Ses forces sont juste un peu trop diluées (normal c’est un album double!).

Drake - Scorpion

Publicités

 

 

Quels spectacles aller voir durant la 39ième édition du Festival International de Jazz de Montréal? Pas de panique, Poste d’écoute est là pour vous! Mardi dernier, je me penché sur la programmation en salle, comme celle en extérieur pour vous livrer mes suggestions de spectacles à ne pas manquer un jour à la fois avec de nombreux extraits musicaux. Il y en a pour tout les goûts.

De plus, j’ai eu l’immense plaisir de recevoir Sébastien Francisque du collectif Papagroove qui regroupe quelques un des meilleur musiciens de Jazz de la ville! Avec leur musique qu’ils qualifient d’Afro-Funk, cette rencontre saura vous mettre dans l’ambiance du FIJM! D’ailleurs, Papagroove sera en spectacle trois fois plutôt qu’une durant le festival. Pour (r)attraper cette passionnante rencontre, dirigez-vous sur ma chaîne Youtube.

Festivalières et festivaliers,  à votre Poste d’écoute! Afin d’être bien informé, dirigez-vous sur le site web du FM 103,3 afin d’y trouver cette 399ième émission en balado!

@amorphis ‏- Queen of Time 8/10

Publié: 26 juin 2018 dans Musique

Si le groupe Finlandais n’a pas changé depuis une bonne douzaine d’année, sur Queen of Time, ils ont plutôt fait appel à Jens Bogren plutôt que Peter Tägtgren pour la réalisation et le mastering. Ainsi, Amorphis ne se réinvente peut-être pas mais continue à pousser leur agressivité encore plus. Ce que j’apprécie chez Amorphis, c’est avant tout leur polyvalence; un groupe Métal qui passe des guitares au piano en ne reniant pas quelques synthétiseurs par moment est, lorsque bien effectué, un très agréable ajout aux variations sonores. Et croyez moi, elles sont nombreuses ses variations; l’on croise tantôt des atmosphères orientales (Death Of A King, Enemy At The Gates, White Night) tantôt celtiques (The Four Wise Ones, Dark Path, Tree Of Ages) et tantôt plus classique Dark Metal. Diamant brut.

Amorphis - Queen of Time

@arstidir ‏- Nivalis 8/10

Publié: 22 juin 2018 dans Musique

Avec Nivalis, Árstíðir retombe fermement sur terre et propose un son plus Roots sans toute fois se départir de sa modernité. Comment font-ils au juste pour livre une parole aussi sentimentale sans jamais verser dans le kitch? Plusieurs couches vocales viennent nous guider durant ce voyage de grands airs aux paysages splendides. Happant de sa musicalité multiple, les Islandais offre une nouvelle facette qui nous met en appétit et nous fait en redemander!

Árstíðir - Nivalis

Comme pas mal à chaque nouvelle proposition des Death Grips, Year of the Snitch nous plonge dans un univers musicale étrange et un brin hermétique. Assez lourd l’album puise légèrement dans la même énergie Punk de Bottomless Pit. Les Death Grips n’hésitent pas à « casser » leur mélodies en leur faisant prendre de nouvelles directions d’une pièce à l’autre mais aussi dans la même chanson! Il se dégage de Year of the Snitch une inquiétante folie qui parfois est difficile à suivre.

Death Grips - Year of the Snitch

@nineinchnails ‏- Bad Witch 8/10

Publié: 22 juin 2018 dans Musique

EP pour certain, LP pour le principal intéressé (Trent Reznor), avec ses 30 minutes au compteur, Bad Witch devrait plutôt se présenter à nous comme une fichue bonne façon de clore cette trilogie (Not the Actual Events and Add Violence). Hypnotique, Nine Inch Nails propose une musique angoissante qui n’a d’égal que son côté captivant. Lourd sans être assommant, Bad Witch est inspiré et porte à rêver que NIN passe par chez nous avec leur Jesus and Mary Chain tour.

Nine Inch Nails - Bad Witch

@jillbarber – Metaphora 8/10

Publié: 21 juin 2018 dans Musique

Après s’être démarqué sur la scène Jazz Montréalaise, Jill Barber transfert ses acquis avec éloquence dans celui de la Pop avec une même richesse et une surprenant aisance. Si Metaphora est Pop, il n’en est pas moins sérieux pour autant. Jill Barber y évoque l’émancipation, le pouvoir des sexes et la dépression sans gène et avec un aplomb salutaire. Réalisé par Gus Van Go (Whitehorse, Arkells, Terra Lightfoot), on sent que le réalisateur à bien su guider l’artiste en pleine transformation. Ainsi elle s’y révèle en pleine possession de ses moyens. Le bonheur!

Jill Barber - Matadora