Archives de la catégorie ‘Musique’

Après un Volume 1 lancé en mars dernier, Gaële poursuit sa série de mini-albums, comme elle l’a annoncé avec ce Volume 2. Cette fois, elle en profite pour rendre hommage à Harmonium, à Jim Corcoran, à Plume Latraverse et à Richard Desjardins. Encore une fois, un très bel hommage aux vétérans l’ayant inspirés et de surcroît, elle le fait en s’attaquant à des pièces moins connues de leur répertoire avec toutes sa féminité et son intelligence. Gaële comprend ces chansons et sait se mettre à leur service autant que l’inverse.

Gaële - Partir à point (Volume 2)

Publicités

Biffy Clyro derrière une bande sonore, complète! Ça c’est une surprises! Mais une fois cette surprise passé, une question demeure… comment un groupe de Hard Rock, Prog Rock construit une bande sonore? D’emblée, je vous le dis, c’est bon! Mais, parce qu’il y a toujours un « mais », j’ai comme eu l’impression que si Biffy Clyro demeure Rock – surtout pour une bande son – ils ont toute de même ralentis la cadence; leur permettant ainsi d’explorer des nouvelles avenues. Pour l’apprécier, il faut prendre Balance, Not Symmetry pour ce qu’il est: une fichu de bonne trame sonore et non la continuité de Ellipsis.

Biffy Clyro - Balance, Not Symmetry

Reno McCarthy

Une belle rencontre que ce fût mardi dernier grâce à la visite de Reno McCarthy qui était avec moi en studio afin de présenter son premier album Counterglow. Une oeuvre de Pop bien ficelée et très « Californienne » majoritairement ensoleillé et sensibles. (R)attrapez-vous un brin de beau temps en vous dirigeant sur ma chaîne YouTube afin d’y trouver cette entrevue et – oh surprise – la vidéo de sa performance acoustique de sa chanson ‘Arithmetics’ qu’il nous a offert en ouverture!!!

De plus, je suis aussi revenu sur les nouvelles propositions musicales de Dramatik (Le Phénix, il était plusieurs fois), Leela (Leela (2019)), The National (I am Easy to Find) et David Couture (Façade). Sans oublier que plusieurs autres titres s’ajoutèrent à la programmation afin de compléter les volets #ChercheEtTrouve, #Pourquoi et #DansLeCiel.

Ce 441e Poste d’écoute est maintenant disponible dans son intégralité sur le site web du FM 103,3, bonne écoute!

Enfin, Rammstein est de retour avec cet album homonyme presque comme s’ils n’étaient jamais partie… presque et c’est tant mieux! Ils poursuivent ainsi une ligne artistique unique qui ne fait ni surplace, ni grand détour. Onze chansons (eh oui 😉) débordantes de groove entremêlant quelques passages plus lents mais tout aussi inquiétants. Toujours aussi unique et efficace.

Rammstein - Rammstein (2019)

Si vous ne connaissez guère The National, I am Easy to Find n’est probablement pas le meilleur album avec lequel plonger dans leur univers. Très contemplatif, long et majoritairement au rythme lent sont écouté est ardue par moments, surtout dans cette ère d’écoute à la pièce. Par contre, pour ceux et celles les suivant depuis leur début, vous découvrirez à nouveau un groupe Rock n’ayant pas peur d’oser et de prendre des risques. The National livre ses émotions et tente d’y mettre un peu d’ordre mais leur sens demeure parfois un peu abstrait.

The National - I am Easy to Find

Dramatik est de retour avec son nouvel album Le Phénix, il était plusieurs fois cinq ans après son précédent album Radiothérapie. Pour son retour, il fait appel à plusieurs collaborateurs (Malika Tirolien, FouKi & Loussa et Dan Bigras) et reforme même Muzion! Si sa prose complexe est allumée tantôt sur l’état monde, tantôt sur un désir d’introspection c’est du côté musical que je suis resté sur ma faim. Le Phénix, il était plusieurs fois laisse une impression « old school » couplée à un désir de plaire qui ce traduit par un Hip-Hop entrelacé de Pop. Comme si Dramatik avait peur d’être pris… au sérieux. On se rappellera de Le Phénix, il était plusieurs fois beaucoup plus pour son propos que pour son véhicule.

Dramatik - Le Phénix, il était plusieurs fois

David Couture – Façade 7/10

Publié: 16 mai 2019 dans Musique

Sur Façade, l’auteur/compositeur/interprète nous parle de l’image que l’on cherche à projeter en ce questionnant à ce qu’on cache derrière notre Façade. Moins Rock que sur son album précédent paru il y a deux ans à peine, David Couture à enregistré celui-ci en formule réduite, il s’en dégage une ambiance sonore plus Folk et plus mélodique; s’éloignant ansi de Philippe Brach (pour qui il a été batteur et aussi assuré plusieurs premières parties) mais étrangement aussi d’une certaine singularité.

David Couture - Façade